3 gros conseils
pour rester créatif et entretenir son inspiration

Blog.
3 gros conseils pour rester créatif et entretenir son inspiration

19Mai, 2020

Tout comme les auteurs peuvent être victimes du syndrome de la page blanche, les graphistes peuvent également souffrir d’un manque d’inspiration. La créativité est une flamme, et sans combustible, elle peut rapidement s’éteindre et laisser son propriétaire errer dans les limbes du design. Comment faire pour booster sa créativité et nourrir son inspiration ? Je te donne quelques clés pour raviver la flamme et te permettre d’explorer de nouveaux horizons.

1 – Faire sa veille

Je ne sais pas si tu as cette habitude, mais de mon côté, j’aime beaucoup mes petits temps de veille graphique. Surfer sur l’internet, repérer les dernières tendances, épingler sur Pinterest des visuels qui m’inspirent. Et j’ai bien dit qui m’inspirent et pas « que je vais pouvoir copier par la suite. » *wink wink coeur coeur*

Sur les réseaux sociaux

Sur Pinterest pour commencer. Ce moteur de recherche (et non pas réseau social) est une mine d’or pour dénicher des artistes super talentueux, des agences ou que sais-je encore. Mon Pinterest est optimisé pour mon métier, pour me permettre de rester inspirée, de classer mes crush visuels et pour inspirer les gens qui me suivent. Tu peux trouver des boards de textures classées par couleur, des boards sur le print, sur la typo, sur les illus… Bref, tout ce qu’il faut pour faire ta veille ! Je l’alimente très très très régulièrement (tous les matins ou presque).

Tu peux aussi scroller sur Instagram. Petits tips si tu veux remplir ton feed de choses en rapport avec ton activité : abonne-toi à des hashtags comme #graphistefreelance #visiblewoman… Aujourd’hui, tout le monde est sur Instagram : les entrepreneurs, les artistes, les magazines. Ils sont sur cette plateforme et délivrent du contenu visuel tous les jours. Tu peux créer des collections et ne jamais laisser passer un visuel qui t’inspire ou que tu trouves intéressant pour x ou y raison.

Si tu es graphiste, illustrateur, motion designer ou encore photographe, tu as peut-être un profil sur Behance et/ou Dribble. En terme de plateforme pour montrer son travail, ce sont deux sites absolument excellents, régulièrement écumés par les recruteurs, mais également par les dénicheurs de tendances. Et oui, à ton avis, comment les tendances graphiques sont-elles étudiées ? Grâce aux dizaines de milliers de designers qui showcase leurs travaux sur ce genre de plateforme. Ce sont donc deux sites absolument géniaux pour faire ta veille, car ils vont te permettre de visualiser le travail des designers du monde entier, qu’ils soient des newbies ou des rock star du graphisme. La bonne nouvelle, c’est que tu peux créer des planches tendances sur Behance, et donc sauvegarder les travaux qui titillent le plus ton âme. Tu peux également épingler ces travaux directement sur tes boards Pinterest (je te conseille d’ailleurs d’installer l’extension Pinterest dans ton moteur de recherche, cela te permettra de pouvoir sourcer directement tes images sur les sites et de les épingler en un coup de souris).

Magazines & sites spécialisés

Même si les ventes de magazines n’explosent plus avec l’avènement de l’internet, il est toujours agréable de temps en temps, parfois au détour d’une gare, d’acheter un peu de papier glacé et de découvrir, avec des étoiles pleins les yeux, les travaux des divers artistes mis en avant dans un « Etapes » ou encore un « Beaux-Arts ». Il existe une tonne de magazines spécialisés disponibles chez tous les vendeurs de presses, certains mensuels, d’autres trimestriels, mais tous dignes d’intérêt. L’avantage du magazine, c’est que tu peux te servir de tes ciseaux et créer des planches tendances ou des tableaux d’inspiration sans avoir le nez collé sur un écran. (comment ça, c’est le principe de Pinterest de faire des tableaux ?) Généralement, ces magazines sont sur internet et il n’est pas rare d’avoir du contenu additionnel sur la toile. Je conseille d’ailleurs fortement de lire les interviews d’artistes. Il n’y a pas mieux pour avoir une autre vision des choses, pour s’imprégner de la méthode d’un autre et y trouver son propre intérêt. De plus, entendre une personne parler de sa technique ou simplement de son avis sur le monde est une source d’inspiration énorme, car ceci permet d’ouvrir son esprit à la nouveauté.

Les bouquins

Si tu es comme moi, tu aimes bien traîner dans les librairies et tu collectionnes les ouvrages sur tous les sujets qui te passionnent. J’ai pas mal de bouquins sur le design, qu’il s’agisse de design d’objet ou de design graphique, de règles typographiques ou simplement d’ouvrage présentant la vie et l’oeuvre d’un artiste ayant foulé cette planète. Je trouve dans ce genre de livre l’inspiration qu’il me manque parfois, je note un détail, une couleur, une forme. Ou tout simplement : j’apprends quelque chose de nouveau qui va m’aider à mettre en place l’idée que j’ai dans le coin de ma tête. J’ai par exemple revu tout mon book grâce au livre qui s’appelle, sans suspens « Faire son book ». J’adore également me plonger dans les ouvrages de l’édition Dunod. Tous leurs livres sur le design graphique sont une mine d’or pour approfondir des acquis ou simplement pour trouver un peu d’inspiration. Sur une petite note personnelle, acheter des livres n’est JAMAIS une mauvaise idée quand un sujet nous passionne.

2 – Apprendre de nouvelles techniques

Sur Youtube

En 2020, nous avons des plateformes génialissimes comme Youtube pour exposer notre savoir, le partager avec le monde et inciter d’autres personnes à commencer une aventure dans un domaine. Admettons que tu sois graphiste freelance et que tu ais envie d’étoffer ton offre en proposant un service d’illustration. Sans savoir par où commencer, tu vas chercher à te former jusqu’à tomber sur LA vidéo Youtube qui va te parler tout de suite et te motiver à te lancer dans la merveilleuse aventure de l’illustration digitale. Le plus passionnant avec cette forme d’apprentissage, c’est que bien souvent, ce sont les artistes que nous admirons qui dispensent ces vrais-faux cours sur l’internet. J’adore regarder certaines illustratrices m’expliquer pourquoi elles utilisent ce brush plutôt qu’un autre ou comment le choix d’une seule couleur peut impacter toute une composition. C’est fantastique, et je vais parler comme une vieille, mais je pense que si j’avais eu accès à ce genre de contenu en étant plus jeune, j’aurai développé plus de skills en moins de temps.

Les cours en ligne

Ce qui nous amène aux cours en ligne sur des plateformes comme Udemy, Skillshare ou encore Openclassroom. Il est possible de suivre des parcours diplômant pour acquérir de nouveaux skills permettant d’étoffer ton offre. L’avantage des cours en ligne, c’est que l’on peut les suivre à son propre rythme. De mon point de vue, apprendre est toujours une source d’inspiration énorme, car il y a toujours quelque chose qui va faire naître une idée. Actuellement, j’aimerais beaucoup apprendre la photo, pour faire mes propres mockup, mes propres flatlay mais également pour faire un peu de portrait de temps en temps. Cependant, je n’ai AUCUN SKILLS en gestion des lumières naturelles ou studio, je ne connais pas grand-chose à la photo en général (enfin si, en argentique seulement) et pour tout avouer, je ne suis pas la meilleure en retouche photo. Cependant, la photo m’inspire et je sais que si j’arrivais à prendre quelque cours pour développer de nouveaux skills, je pourrais développer mon business de manière bien plus important, car ma créativité n’aurait plus du tout de limites ! Je ne serai plus obligée de me limiter aux photos libres de droits. Je pourrai créer mes propres contenus, intégrer la photo dans mon travail, bref, être bien plus créative !

Les vieux projets …

Reprendre de vieux projets pour les améliorer et mettre en pratique ces news skills pour apporter un nouveau souffle. C’est quelque chose que j’aime particulièrement faire, avec des projets clients ou des projets perso. L’avantage dans le graphisme, c’est qu’il y a toujours quelque chose de nouveau à faire, une nouvelle technique à apprendre, un nouveau logiciel qui fait surface quand on ne l’attend pas, avec des fonctionnalités aux frontières du réel. (+1 pour la ref.) De plus l’inspiration au fil des ans change et les envies graphiques évoluent. La direction artistique d’un projet peut prendre un gros virage à 360° simplement, car la personne menant ce projet aura de nouvelles aspirations, de nouvelles inspirations et de nouvelles envies. De plus en tant que graphiste, pas encore senior, mais avec de l’expérience, je note que mon approche est résolument différente par rapport à la manière dont je pouvais appréhender les projets par le passé. On apprend à gérer les choses différemment, on prend de nouvelles habitudes, de nouveaux automatismes se mettent en place. Combiné à l’apprentissage de nouvelles techniques un projet peut passer de 5 à 150 en 3 secondes.

Apprentissage = Inspiration = Évolution

3- Aller dans les musées, écouter de la musique… Observer le monde !

C’est probablement le meilleur conseil que je pourrai donner pour rester inspiré. Le monde qui nous entoure est une source d’inspiration intarissable. Qu’il s’agisse de la nature humaine, le bon, comme le mauvais, du monde animal, de la nature ou encore des avancées technologiques, l’inspiration est partout. Notre monde est absolument fascinant. Et même quand tout va mal, il est possible de trouver de nouvelles aspirations.
Tout ce qui peut arriver de mauvais ou de bon dans ce monde peut être une source d’inspiration. Les artistes s’en inspirent pour créer de magnifiques œuvres d’arts, peintures, sculptures, photos ou encore pour écrire des chansons ! C’est également une inspiration pour essayer de créer quelque chose de meilleur : dégager un problème pour trouver une solution. Des scientifiques qui vont bosser sur une solution pour mettre fin à une pandémie, des entreprises de la tech qui vont bûcher pour apporter de nouvelles solutions… Ce n’est pas simplement répondre à un problème. C’est être inspiré par une partie du problème pour apporter une solution. Elle-même peut être inspirée par autre chose, les possibilités sont multiples, l’inspiration est partout.

Sortir (okay, aujourd’hui, c’est complicado) et observer le monde qui nous entoure est une magnifique manière de se ressourcer et d’entretenir son inspiration pour développer sa créativité. Que ce soit : observer les détails de la façade d’une cathédrale, le motif de la robe d’une dame, les feuilles posées d’une certaine manière sur le sol, le courant d’un fleuve qui dessine des motifs dans l’eau, les formes des nuages, les petits trous d’usure dans des pavés, un renard d’un roux flamboyant qui traverse une route ou les couleurs des arbres à l’automne… han l’inspiration est partout ! Formes, volumes, couleurs, textures… Voilà comment je nourris mon flow : je prends le temps d’observer, je n’hésite pas à sortir mon cellulaire option appareil photo merdique pour prendre en photo un détail qui va m’aider pour une création.

Visiter des musées et observer les techniques passées ou présentes des divers artistes qui ont foulé cette terre et ont marqué l’histoire. C’est un petit investissement à faire plusieurs fois dans l’année pour nourrir ses yeux. (Et ses oreilles). Lorsque j’étais designer d’objets, j’adorais visiter les expos rétrospectives sur les différents courants du design dans l’histoire, car chaque époque a marqué l’objet à sa manière, grâce aux tendances. Tendances dégagées par une forme d’inspiration du monde extérieur hein, on y reviendra prochainement, c’est un cercle, un cycle et je suis en train de me perdre moi-même dans les méandres de cet article, car à chaque nouvelle idée j’en ai 1000 autres qui se bousculent au portillon.

Je puise également mon inspi dans la musique : cette source de beauté permanente. Et non, je ne parle pas de Jul. De mon côté, on est plutôt dans la veine metal extrême, metal sympho, musique classique, rock années 80. C’est de la nourriture pour mon âme, c’est l’essence même de mon travail : la musique. Elle provoque chez moi des réactions visuelles en plus d’avoir le pouvoir d’influer sur mon humeur. Enfin bref, j’aurai énormément de choses à dire, mais ce n’est pas un article « déclaration d’amour à la plus belle forme d’art jamais inventée »

La chose à comprendre avec cet article, c’est qu’il existe 1000 formes de booster sa créativité, d’entretenir son inspiration. Être attentif au monde extérieur, aux petits détails, apprendre de nouvelles techniques, discuter avec les gens, se laisser inspirer par la créativité et les délires d’un autre. Les solutions sont partout. Les prétextes à création sont partout. C’est la base même de notre évolution, outre la course au profit.

Si tu as l’envie et le temps, dit moi en commentaire ce qui t’inspire ou comment tu entretiens cette dernière. Comment boost tu ta créativité ?

Si tu veux partager cet article sur Pinterest !

Vous avez un projet et vous êtes prêts à le faire passer au niveau supérieur grâce au merveilleux pouvoir de l’image ?

N’hésitez pas à venir m’en parler juste ici !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *